Prendre rendez-vous en ligneDoctolib

Pathologies traitées

Les maladies où la naturopathie s’applique avec succès

Maladies aiguës

Elles correspondent aux manifestations violentes et spectaculaires de l’organisme : vomissements, diarrhée, fièvre, éruption cutanée, douleurs, inflammations…

L’organisme procède à un nettoyage de l’excès de déchets à la faveur d’un facteur déclenchant : virus, bactérie, épidémie, période de surmenage, grande fatigue, choc émotionnel, opération, etc.

Procédure courte d’auto-guérison.

Maladies chroniques

Ce sont des manifestations beaucoup moins violentes : sinusites à répétition, reflux gastro œsophagiens, rhumatismes, cystites, psoriasis, eczéma…

Elles représentent des tentatives successives de l’organisme pour éliminer des déchets qui s’accumulent dans un organe ou un système entraînant des dysfonctionnements plus ou moins handicapants. Ceux-ci en deviennent moins résistants et la capacité d’auto-guérison plus faible. La naturopathie va s’appliquer à désintoxiquer les organes saturés de déchets et à recouvrer la vitalité.

Procédure plus longue.

Les maladies où la naturopathie vient en complément

Maladies lésionelles

Elles résultent de l’incapacité des organes à se débarrasser des déchets, entraînant une sclérose et une dégénérescence des tissus. En général, ce type de maladie intervient alors que les maladies aigües ne se sont plus manifestées depuis longtemps et que les phases de chronicité ont été plus ou moins occultées par les médicaments. Elles s‘accompagnent d’une vitalité très faible ou absente.

Il s’agit des maladies auto-immunes, des complications du diabète, de la maladie de Parkinson, du cancer, etc.

L’allopathie possède seule les moyens de retarder l’évolution et/ou de suppléer les insuffisances. La naturopathie ne peut être utilisée qu’en complément de la médecine conventionnelle en proposant un programme d’hygiène de vie afin d’apporter un confort (digestif, en énergie) au malade.

Quelles sont les techniques utilisées ?